Bien dormir pour être belle : les bienfaits du sommeil sur la peau

C'est scientifiquement prouvé : la santé et le sommeil sont intimement liés, tant le rôle de ce dernier est primordial pour la récupération de tous les organes du corps humain. L'épiderme ne faisant pas exception, l'expression "sommeil réparateur" prend tout son sens quand il s'agit de la peau. Et si bien dormir était le meilleur conseil beauté qui soit ?

  

Pourquoi bien dormir donne une belle peau ?

  

"Tiens, tu as l'air crevée" - Cette petite phrase, on l'a toutes entendue un jour. Et pour cause, on n'a pas la même mine après une grasse mâtinée ou après une nuit blanche. Et si le manque de sommeil se lit si facilement sur notre visage, c'est parce que la peau joue des rôles bien différents - et complémentaires ! - le jour et la nuit.

  

Le cycle de la peau entre jour et nuit

La peau remplit différentes missions selon le moment de la journée : on appelle ce phénomène la chronobiologie cutanée. Cette science des cycles de la peau permet de mieux comprendre son horloge biologique, et ses différents besoins à un instant donné.

chronobiologie cutanée

  

Sur 24 heures, on distingue ainsi 4 grandes phases d'activités au niveau de l'épiderme :

  

     • Au réveil : la peau manque d'eau et est susceptible aux agressions : elle a besoin d'être réhydratée avant d'attaquer la journée.

     

     • En journée : le taux d'hydratation de la peau augmente progressivement, jusqu'à produire un pic de sébum en début d’après-midi.

     

     • Le soir : l'épiderme a accumulé un grand nombre de polluants au cours de la journée et a besoin d'être nettoyé et détoxifié. Son taux de mélanine augmente petit à petit, ainsi que sa capacité de réparation.

     

     • La nuit : après avoir joué son rôle de barrière protectrice toute la journée contre le soleil, la pollution, la peau passe en mode "réparation" une fois le sommeil venu. Libérée des agressions extérieures, elle se régénère durant la nuit.

  

Comment la peau se régénère-t'elle durant la nuit ?

Tandis que la fonction "barrière" de la peau est à son paroxysme en journée, cette dernière baisse son bouclier la nuit venue. Ses pores s'ouvrent, activant ainsi la micro-circulation sanguine de l'épiderme, qui va augmenter jusqu'à atteindre son maximum. Cet afflux san-guin augmenté permet une oxygénation et une nutrition accrue de la peau, qui entame alors son travail de détoxification.

C’est aussi un temps privilégié pour le renouvellement de l’épiderme. La nuit, il produit 3 fois plus de nouvelle cellules que durant la journée.

  

Les bienfaits du sommeil réparateur pour la peau

Au terme d'une nuit de sommeil réparateur, la peau a donc eu le temps de se régénérer en profondeur. Cette détox naturelle se traduit de plusieurs façons :

  

     • L'accélération de la micro-circulation sanguine a un effet immédiat sur les cernes et le drainage lymphatique du visage. C'est donc elle qu'il faut remercier pour le teint éclatant dont on jouit après une grasse matinée.

  

     • Mise au repos, la peau consacre toute son énergie à la production de collagène et d'élastine, deux protéines qui participent activement à la souplesse et à l'élasticité de la peau.

  

     • Enfin, c'est durant la nuit que la peau est la plus réceptive aux soins, en raison de ses pores dilatés. C'est entre minuit et 4h du matin que la peau est la plus perméable, d'où l'importance d'une routine beauté du soir !

  

Les effets du manque de sommeil sur la peau

Cernes, imperfections, teint terne ou rougeurs sont autant de désagréments qui découlent d'une dette de sommeil.

Manque de sommeil

  

Cernes, imperfections, teint terne ou rougeurs sont autant de désagréments qui découlent d'une dette de sommeil.

La raison en est simple : Lorsqu'on ne dort pas assez, le corps sécrète davantage de cortisol. Cette substance qu'on appelle également l'hormone du stress dégrade le collagène présent naturellement dans la peau et affecte ainsi son élasticité. Le cortisol augmente aussi la production de sébum, qui à son tour provoque imperfections, pores dilatés et teint luisant.

Autrement dit, manquer de sommeil revient à placer son corps en état de stress, sans oublier les autres conséquences psychologiques de la fatigue : difficultés de concentration, mauvaise gestion des émotions... Autant de bonnes raisons d'aller se coucher un peu plus tôt quand le besoin s’en fait sentir !

  

Comment renouer avec le sommeil réparateur ?

  

On a beau savoir que bien dormir est un facteur clé d'une bonne santé et d'une belle peau, on a parfois du mal à trouver le sommeil de bonne heure. Hygiène de vie, environnement : autant de facteurs à prendre en compte pour une bonne nuit de sommeil réparateur.

  

Bien manger pour bien dormir

Pour trouver le sommeil et passer une bonne nuit, il est conseillé de manger léger et de bonne heure - Sans toutefois dîner trop tôt, pour éviter de se réveiller à l'aube avec une fringale. L'idéal : on soupe deux à trois heures avant de se glisser sous les draps.

Côté menu, on privilégie les sucres lents qui aident le corps à produire de la sérotonine et de la mélatonine. On consomme aussi des aliments riches en tryptophane, un acide aminé qui favorise lui aussi la production des hormones du sommeil. On trouve le tryptophane dans les céréales complètes, la banane, les noix de cajou et les amandes. Enfin, on évite les plats trop riches, difficiles à digérer.

Du côté des boissons, attention aux excitants (thé, café, sodas caféinés) après 16h, qui favorisent les réveils nocturnes et retardent l'endormissement.

Quant à l'alcool, s'il favorise l'assoupissement, il est aussi source d'instabilité du sommeil : gare aux réveils nocturnes, aux cauchemars... ainsi qu'aux ronflements, qui pourraient incommoder votre partenaire !

  

6 conseils à appliquer dès ce soir pour mieux dormir

Pour bien dormir : soignez l'ambiance ! Voici quelques conseils pour vous mettre dans les meilleures dispositions pour passer une bonne nuit de sommeil :

  

     • Ne pas surchauffer la pièce, quitte à aérer quelques minutes avant d'aller dormir. On estime que la température idéale d'une chambre à coucher se situe entre 16 et 18°C.

  

     • Eteindre les lumières et fermer les volets si vous vivez en ville ou dans un environnement très éclairé. C'est l'obscurité qui indique à notre cerveau qu'il est temps de passer en mode « dodo ». Un masque de nuit peut également vous aider si la lu-mière ambiante demeure trop gênante !

sommeil

     • Se coucher plus tôt pour s'octroyer suffisamment de sommeil. Tout le monde est bien sûr différent, mais on considère qu’un adulte a besoin de dormir en moyenne 7h à 9h par nuit pour bien récupérer.

  

     • Utiliser l'aromathérapie pour favoriser le calme et l’endormissement. Les huiles essentielles de lavande, de camomille, ou encore de petitgrain bigarade sont les plus connues, et ont également fait leurs preuves sous forme de tisane.

  

     • Déconnecter ! Couper les écrans au moins 30 minutes avant d'aller dormir. En plus de favoriser la production de radicaux libres, responsables du vieillissement cutané, la lumière bleue dupe le cerveau en lui faisant croire qu'il fait encore jour. Résultat? Elle inhibe sa production de mélatonine, l'hormone qui régule notre cycle éveil/sommeil.

  

     • Se recentrer : avant d'aller dormir, mieux vaut laisser de côté les tracas de la journée pour ne pas les ruminer sur l'oreiller. Pour faire le vide avant de se coucher, pourquoi ne pas pratiquer la médication pleine conscience, ou un peu de yoga du sommeil ? Ou tout simplement se plonger dans l'intrigue de notre roman préféré…

  

Articles qui peuvent vous intéresser

J'écris un commentaire